A quoi sert le poppers ?

Les poppers sont des produits dérivés du nitrite d’alkyle. Lors de cette découverte, cette substance (considérée comme une drogue) a été utilisée pour soigner l’angine de poitrine. Ce n’est que plus tard, à partir de 1970, qu’elle a été détournée de son usage initial. La puissance de l’arôme de chaque produit varie suivant ses composants : nitrite d’amyle, nitrite de propyle, nitrite de butyle, etc.

A quoi sert le poppers

Les principaux usages du poppers

Chez les ados, le poppers récolte un véritable succès en tant que produit euphorisant et relaxant. Ils aiment bien les sensations de désinhibition et de bouffée de chaleur provoquées par le produit lorsque le flacon est ouvert dans une pièce ou reniflé directement. Les utilisateurs se sentent légers et les fous rires sont au rendez-vous. Ils n’hésitent pas à utiliser du poppers même si les effets ne durent que 2 à 3 minutes. Pendant un certain temps, l’usage du poppers a été très répandu auprès des homosexuels. Du fait de son effet relaxant, il facilitait la sodomie. Mais actuellement, ce produit s’utilise comme un véritable aphrodisiaque. Les amoureux l’utilisent pour titiller le désir, stimuler l’érection, prolonger les ébats amoureux et retarder l’éjaculation. Il décuple également les sensations lors de l’orgasme. Avec ce vasodilatateur, les sensations fortes sont garanties selon l’avis des connaisseurs.

Utilisation du poppers avec d’autres substances : un risque pour la santé

En tant que vasodilatateur, le poppers provoque déjà des effets importants sur l’organisme : dilatation des vaisseaux sanguins, augmentation du rythme cardiaque, développement d’une chaleur intense à l’intérieur du corps, etc. Il n’est donc plus conseillé de l’associer avec d’autres substances comme les produits hallucinogènes, le tabac, le viagra, l’alcool, etc. car le mélange engendre un risque très sérieux sur la santé. Le poppers est un produit destiné à être respiré, reniflé ou au pire inhalé mais jamais à boire. Tout contact avec les muqueuses entrainerait des brulures graves.