Quels sont les dangers du poppers ?

L’usage du poppers se fait en général dans un but recréatif ou sexuel. Même si ses effets euphorisant, relaxant et désinhibant ne durent que quelques minutes, le fait d’utiliser ce vasodilatateur pourrait avoir un mauvais impact sur la santé.

dangers du poppers

Poppers : drogues pas seulement pour les homosexuels

Les poppers étaient très populaires dans la communauté gay dans les années 70 avant d’atteindre les jeunes. Les homosexuels les apprécient pour leur propriété aphrodisiaque car ils facilitent le rapport anal, fait durer l’érection, retarde l’éjaculation et amplifie les sensations lors de l’orgasme. Les jeunes sont attirés par leur effet érotique mais c’est surtout leur côté euphorisant qui les attire le plus. Par rapport aux drogues et au tabac, le poppers ne provoque ni accoutumance, ni dépendance physique. Mais les effets secondaires montrent que les risques de santé liés à son usage sont bien réel.

Les conséquences de l’usage du poppers et les précautions à prendre

Les effets secondaires du poppers peuvent être légers ou au contraire lourds, qu’il soit à base de nitrite d’amyle ou autre. Son utilisation doit se faire correctement. Suite à un usage régulier ou fréquent, quelques désagréments peuvent faire leur apparition à court terme : croutes jaunâtres à l’intérieur du nez, maux de tête, nausées, vomissement, augmentation de la pression oculaire, sensibilité à la lumière, etc. Lorsque le poppers est inhalé directement au flacon, les conséquences sur la santé sont plus accentuées : dommages dans les cloisons nasales, anémie, cyanose, rougeur sur l’ensemble du visage, crise d’asthme, troubles respiratoires, acuité visuelle en baisse, etc. L’inhalation du produit par la bouche peut provoquer des troubles cardiovasculaires et des convulsions et mettre l’utilisateur dans le coma. L’adoption de quelques précautions permet de minimiser les dangers liés à l’usage du poppers. Tout contact physique entre le produit et les muqueuses sont à éviter afin de limiter les risques de brulure. Il faut espacer les reniflements pour éviter le surdosage. Le poppers étant inflammable, toutes les sources de chaleur doivent être éloignées du flacon. Face à un mal de tête, il faut respirer des bouffées d’air frais. Le viagra, les hallucinogènes et l’alcool ne font pas bon ménage avec le poppers donc il ne faut pas les mélanger.